Dans le parc naturel de 18.000 hectares qui chevauche les frontières, dans une forêt humide, dense et difficile d'accès, est située l'une des curiosités naturelles les plus marquantes d'Amérique du Sud, les chutes d'Iguazu. Les Argentins et les Brésiliens se disputent le privilège des meilleurs points de vue sur les chutes.
La majorité des chutes sont sur le territoire Argentin. En Argentine, plusieurs circuits de visites ont été aménagés au milieu de la forêt et au-dessus des différentes branches du fleuve, via différentes passerelles. Il est possible de s'approcher à quelques mètres seulement des chutes.
Pour avoir une vision d'ensemble de ces chutes, il faut se rendre des deux côtés de la frontière.
Un train mène aux différents points de départs des visites, dont la cascade la plus impressionnante, la Garganta del Diablo (700 m de long et 150 m de large.
Estación Cataratas.
Le petit train «écologique» nous entraîne, sur 2,5 km, à une vitesse maximale de 20 km/h, au coeur d’une forêt sub-tropicale.
Ce train nous dépose au départ de plusieurs sentiers: circuit supérieur, circuit inférieur, sentier Macuco
P1420208
Le Parc héberge un Patrimoine Naturel incluant:
Une flore autochtone de plus de 2000 espèces: des fougères touffues, des broméliacées, des orchidées, des palmiers et d’arbres gigantesques qui servent de support à une grande variété de lianes grimpantes ; des plantes qui fournissent constamment des fruits aux singes, aux coatis, aux cerfs et aux toucans, entre autres.
C'est vers le milieu de 1542 qu' Alvar Nuñez Cabeza de Vaca est tombé sur les surprenantes chutes de la rivière Iguazú, il les avait baptisé " Sauts de Sainte Marie " nom qui a travers les années a été remplacé par le nom autochtone " Iguazú " qui signifie, " eaux grandes " en langue guaraní.
Du côté argentin on s'en approche par des sentiers et passerelles qui respectent la forêt.
P1420310
Si le côté brésilien offre la meilleure vue d’ensemble, le côté argentin permet une vue plus impressionnante en autorisant de se rapprocher au plus près des cascades, jusqu’à quelques dizaines de mètres de la plus impressionnante d’entre elles, la gorge du diable.
Les cataractes de l'Iguazu sont formées par un dénivellement brusque du cours du fleuve, qui tombe à pic des falaises basaltiques hautes de 60 à 70 m sur un développement de quatre kilomètres.
Ce spectacle naturel, considéré comme une des merveilles du monde, est né il y a quelques 200 mille ans sur le site que l’on connaît actuellement comme "Hito de las Tres Fronteras" (Site de la Triple Frontière), où il se produit la confluence de la rivière Iguazú et du fleuve Paraná.
Une faille géologique produite sous le lit du Paraná fit que l’embouchure de la rivière Iguazú devienne une abrupte chute de 80 mètres de hauteur.
L’ensemble est constitué par 275 sauts environ de 70 mètres de hauteur, alimenté par le grand débit de la rivière Iguazú.
La violence de la chute produit un brouillard permanent.
La "Garganta del Diablo" est un spectacle à part entière.
P1420187
P1420194_1
Parmi les principales espèces d'oiseaux qui habitent l'endroit, il faut citer les martinets des cascades, qui volent en traversant les interstices entre les colonnes d'eau pour se poser sur la paroi rocheuse, où souvent ils font leur nid.
P1420194
Les passerelles relient les ilôts où nous rencontrons différentes espèces sauvages.
Le parc national d'Iguaçu est la région la plus riche d'Argentine en terme de diversité biologique.
Aucune autre de ses régions ne possède un nombre comparable d'espèces sauvages : plus de 200 plantes vasculaires, 420 espèces d'oiseaux et plus de 80 espèces de mammifères.
Le geai acahé (Cyanocorax chrysops) est un geai de de la famille des Corvidés, qui comprend les corneilles et leurs nombreux alliés.
Le geai acahé fréquente de nombreux types d'habitats forestiers tels que les forêts tropicales.
http://www.oiseaux.net/oiseaux/geai.acahe.html
D’innombrables insectes, parmi lesquels on remarque la grande variété coloriée de papillons
P1420202
P1420213
Les tatous sont des mammifères d'Amérique tropicale et subtropicale appartenant à l'ordre des Cingulata (au sein du super-ordre des édentés ou xénarthres).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tatou
La carapace sur le dos des tatous est formée de plaques osseuses articulées recouvertes de corne. Elles recouvrent la totalité du dos de l’animal, du front jusqu’à la queue.
Il est possible d’effectuer deux parcours, dont le parcours haut où les passerelles coupent le flot permettant de surplomber les chutes.
P1420231
P1420236
Les Chutes de la Rivière Iguazú sont le principal centre touristique du Nord de l’Argentine, et un des principaux de tout le pays.
P1420240
La forêt subtropicale environnante et les arcs-en-ciel permanents formés par les gouttes d’eau en suspension dans l’atmosphère enveloppent d’un halo magique ce fabuleux spectacle offert par la nature.
P1420245
De part et d’autre des chutes, des passerelles en bois ou en fer conduisent le visiteur en toute sécurité au coeur des rideaux d’eau et de vapeur.
P1420253
De puissants bateaux à moteur permettent de s’approcher au plus près des cataractes.
P1420257
P1420260
La grande majorité des visiteurs se limite à la visite des cataractes, mais les amoureux de la nature pourront organiser sur place plusieurs excursions : randonnée le long de la piste Macuco au milieu de la jungle, à la recherche de la vie sauvage.
Coatis, (Nasua narica)
Mammifères qui ressemblent au raton laveur, avec un corps plus mince, une queue plus longue et un museau allongé et souple qui, théoriquement, sert à fouiller le sol à la recherche d'insectes et de petits animaux.
Quelques restaurants et snacks sur le site permettent de déjeuner.
Le Tégu noir et blanc (Tupinambis merianae), aussi appelé Tégu d'Argentine ou Tégu géant d'Argentine, est une espèce de reptiles de la famille des Téiidés, la plus grande espèce de tégu.
Adulte, le Tégu d'Argentine mesure entre 90 cm et 1,45 m pour un poids avoisinant les 10 kilos.
P1420273
P1420280
P1420281
P1420284
Parmi les attractions du parc proposées aux touristes, le tour en zodiac au pied des chutes reste inoubliable et sans danger.
Il faut descendre par le circuit inférieur, le sentier Macuco pour trouver le point de départ.
Il s’agit d’une navigation de courte durée qui permet de s'approcher au plus près des chutes d’eau sur le fleuve Iguazu Inférieur.
Après l'impressionnante approche des chutes en puissant zodiac, celui ci glisse dans le brouillard des cascades, y retourne plusieurs fois sous les Olé ! des passagers complètements trempés.
P1420293
Fin du circuit sur le fleuve Iguazù après une descente à grande vitesse du fleuve d'une vingtaine de minutes.
Retour à travers la fôret tropicale.
Dans un vieux camion militaire recyclé pour les touristes.
La journée se termine à l'hôtel dans une eau plus calme.

Suite de la visite " Les Chutes d'Iguaçu coté Brésil " :
http://www.a-trip.com/tracks/view/70049

Autres présentations: Argentine, Chine, Portugal ect. ---> sur:

http://yethidom.pagesperso-orange.fr/NotreVoyage.htm

Informations reprises en partie sur Wikipédia.
Les chutes Iguazù Argentine
yethidom
Author: yethidom (ID: 8016)
Posted: 2011-03-05 13:20 GMT+00:00
Mileage: 41.54 km
(0 ratings)
Tags: Travel, Photography, Landscape, Animals, Argentine novembre 2010
Views: 1980
Comments (43)
Share
Embed this trip
Click here to load all photos (54)

Le Parc National Iguazú se trouve sur l’extrémité Nord-Est de la République Argentine, dans la province de Misiones, et possède 67.620 hectares déclarées Patrimoine Naturel de l’Humanité

Iguazù Argentine
Dans le parc naturel de 18.000 hectares qui chevauche les frontières, dans une forêt humide, dense et difficile d'accès, est située l'une des curiosités naturelles les plus marquantes d'Amérique du Sud, les chutes d'Iguazu. Les Argentins et les Brésiliens se disputent le privilège des meilleurs points de vue sur les chutes.
P1420147
La majorité des chutes sont sur le territoire Argentin. En Argentine, plusieurs circuits de visites ont été aménagés au milieu de la forêt et au-dessus des différentes branches du fleuve, via différentes passerelles. Il est possible de s'approcher à quelques mètres seulement des chutes.
Pour avoir une vision d'ensemble de ces chutes, il faut se rendre des deux côtés de la frontière.
P1420150
Un train mène aux différents points de départs des visites, dont la cascade la plus impressionnante, la Garganta del Diablo (700 m de long et 150 m de large.
P1420152
Estación Cataratas.
Le petit train «écologique» nous entraîne, sur 2,5 km, à une vitesse maximale de 20 km/h, au coeur d’une forêt sub-tropicale.
P1420160
Ce train nous dépose au départ de plusieurs sentiers: circuit supérieur, circuit inférieur, sentier Macuco
P1420208
P1420164
Le Parc héberge un Patrimoine Naturel incluant:
Une flore autochtone de plus de 2000 espèces: des fougères touffues, des broméliacées, des orchidées, des palmiers et d’arbres gigantesques qui servent de support à une grande variété de lianes grimpantes ; des plantes qui fournissent constamment des fruits aux singes, aux coatis, aux cerfs et aux toucans, entre autres.
P1420166
C'est vers le milieu de 1542 qu' Alvar Nuñez Cabeza de Vaca est tombé sur les surprenantes chutes de la rivière Iguazú, il les avait baptisé " Sauts de Sainte Marie " nom qui a travers les années a été remplacé par le nom autochtone " Iguazú " qui signifie, " eaux grandes " en langue guaraní.
P1420167
Du côté argentin on s'en approche par des sentiers et passerelles qui respectent la forêt.
P1420310
P1420169
Si le côté brésilien offre la meilleure vue d’ensemble, le côté argentin permet une vue plus impressionnante en autorisant de se rapprocher au plus près des cascades, jusqu’à quelques dizaines de mètres de la plus impressionnante d’entre elles, la gorge du diable.
P1420171
Les cataractes de l'Iguazu sont formées par un dénivellement brusque du cours du fleuve, qui tombe à pic des falaises basaltiques hautes de 60 à 70 m sur un développement de quatre kilomètres.
P1420178
Ce spectacle naturel, considéré comme une des merveilles du monde, est né il y a quelques 200 mille ans sur le site que l’on connaît actuellement comme "Hito de las Tres Fronteras" (Site de la Triple Frontière), où il se produit la confluence de la rivière Iguazú et du fleuve Paraná.
P1420184
Une faille géologique produite sous le lit du Paraná fit que l’embouchure de la rivière Iguazú devienne une abrupte chute de 80 mètres de hauteur.
P1420185
L’ensemble est constitué par 275 sauts environ de 70 mètres de hauteur, alimenté par le grand débit de la rivière Iguazú.
La violence de la chute produit un brouillard permanent.
P1420186
La "Garganta del Diablo" est un spectacle à part entière.
P1420187
P1420194_1
P1420194_2
Parmi les principales espèces d'oiseaux qui habitent l'endroit, il faut citer les martinets des cascades, qui volent en traversant les interstices entre les colonnes d'eau pour se poser sur la paroi rocheuse, où souvent ils font leur nid.
P1420194
P1420195
Les passerelles relient les ilôts où nous rencontrons différentes espèces sauvages.
Le parc national d'Iguaçu est la région la plus riche d'Argentine en terme de diversité biologique.
Aucune autre de ses régions ne possède un nombre comparable d'espèces sauvages : plus de 200 plantes vasculaires, 420 espèces d'oiseaux et plus de 80 espèces de mammifères.
P1420197
Le geai acahé (Cyanocorax chrysops) est un geai de de la famille des Corvidés, qui comprend les corneilles et leurs nombreux alliés.
Le geai acahé fréquente de nombreux types d'habitats forestiers tels que les forêts tropicales.
http://www.oiseaux.net/oiseaux/geai.acahe.html
P1420200
D’innombrables insectes, parmi lesquels on remarque la grande variété coloriée de papillons
P1420202
P1420213
P1420216
Les tatous sont des mammifères d'Amérique tropicale et subtropicale appartenant à l'ordre des Cingulata (au sein du super-ordre des édentés ou xénarthres).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tatou
P1420217
La carapace sur le dos des tatous est formée de plaques osseuses articulées recouvertes de corne. Elles recouvrent la totalité du dos de l’animal, du front jusqu’à la queue.
P1420218
Il est possible d’effectuer deux parcours, dont le parcours haut où les passerelles coupent le flot permettant de surplomber les chutes.
P1420231
P1420236
P1420239
Les Chutes de la Rivière Iguazú sont le principal centre touristique du Nord de l’Argentine, et un des principaux de tout le pays.
P1420240
P1420243
La forêt subtropicale environnante et les arcs-en-ciel permanents formés par les gouttes d’eau en suspension dans l’atmosphère enveloppent d’un halo magique ce fabuleux spectacle offert par la nature.
P1420245
P1420246
De part et d’autre des chutes, des passerelles en bois ou en fer conduisent le visiteur en toute sécurité au coeur des rideaux d’eau et de vapeur.
P1420253
P1420254
De puissants bateaux à moteur permettent de s’approcher au plus près des cataractes.
P1420257
P1420260
P1420261
La grande majorité des visiteurs se limite à la visite des cataractes, mais les amoureux de la nature pourront organiser sur place plusieurs excursions : randonnée le long de la piste Macuco au milieu de la jungle, à la recherche de la vie sauvage.
P1420264
Coatis, (Nasua narica)
Mammifères qui ressemblent au raton laveur, avec un corps plus mince, une queue plus longue et un museau allongé et souple qui, théoriquement, sert à fouiller le sol à la recherche d'insectes et de petits animaux.
P1420267
Quelques restaurants et snacks sur le site permettent de déjeuner.
P1420271
Le Tégu noir et blanc (Tupinambis merianae), aussi appelé Tégu d'Argentine ou Tégu géant d'Argentine, est une espèce de reptiles de la famille des Téiidés, la plus grande espèce de tégu.
Adulte, le Tégu d'Argentine mesure entre 90 cm et 1,45 m pour un poids avoisinant les 10 kilos.
P1420273
P1420280
P1420281
P1420284
P1420289
Parmi les attractions du parc proposées aux touristes, le tour en zodiac au pied des chutes reste inoubliable et sans danger.
Il faut descendre par le circuit inférieur, le sentier Macuco pour trouver le point de départ.
Il s’agit d’une navigation de courte durée qui permet de s'approcher au plus près des chutes d’eau sur le fleuve Iguazu Inférieur.
P1420291
Après l'impressionnante approche des chutes en puissant zodiac, celui ci glisse dans le brouillard des cascades, y retourne plusieurs fois sous les Olé ! des passagers complètements trempés.
P1420293
P1420301
Fin du circuit sur le fleuve Iguazù après une descente à grande vitesse du fleuve d'une vingtaine de minutes.
P1420302
Retour à travers la fôret tropicale.
P1420304
Dans un vieux camion militaire recyclé pour les touristes.
P1420312
La journée se termine à l'hôtel dans une eau plus calme.

Suite de la visite " Les Chutes d'Iguaçu coté Brésil " :
http://www.a-trip.com/tracks/view/70049

Autres présentations: Argentine, Chine, Portugal ect. ---> sur:

http://yethidom.pagesperso-orange.fr/NotreVoyage.htm

Informations reprises en partie sur Wikipédia.
Post to:
FacebookMySpaceDiggDelicious
StumbleUponGoogle BookmarksYahoo! Bookmarks
FunPHEMiDEMi

Comments

Loading...

Leave your comment

Name:
Email: (Optional)
URL: (Optional)
Message:
You can use some HTML tags, such as <b>, <i>, <u>, <s>
Verification:


Regenerate
 
©2017 Mobile Action Technology, Inc.