Les Chutes d'Iguaçu sont grandes comme 3 fois celles du Niagara.
Départ de notre hôtel situé à Puerto Iguazú ( Argentine)
L'Hôtel Saint George est au coeur de la ville.
La frontière Argentine.
Puerto Iguaçu se situe dans la partie argentine.
De chaque côté de la frontière, les chutes font partie d'une réserve naturelle : le parc national d'Iguazú (Argentine) et le parc national d'Iguaçu (Brésil).
La rivière Iguaçu (ou Iguazú en espagnol) est un affluent du río Paraná à la triple frontière entre l'Argentine, le Brésil et le Paraguay.
Le pont Tancredo Neves relie Puerto Iguazú à Foz do Iguaçu, distantes de 10 km.
Elle prend ses sources dans la Serra do Mar, dans l'État du Paraná au Brésil. Elle s'étend sur une longueur de 1 320 km et est surtout connue grâce aux chutes d'Iguaçu.
A gauche Puerto Iguazú (Argentine), à droite Foz do Iguaçu (Brésil)
La frontière Brésilienne.
Au Brésil, 14 villes sont situées à la limite du Parc Naturel: Foz do Iguaçu, Medianeira, Matelândia, Céu Azul, São Miguel do Iguaçu, Santa Terezinha de Itaipu, Santa Tereza do Oeste, Capitão Leônidas Marques, Capanema et Serranópolis do Iguaçu.
Le parc est situé dans la région la plus à l'ouest du Paraná, à 17 km du centre-ville de Foz de Iguaçu et à 5 km à peine de l'Aéroport international de Foz de Iguaçu. Couvrant une superficie totale de 1 697,65 km2, il est administré par l'Institut Chico Mendes pour la conservation de la Biodiversité.
Les deux parcs, Argentin et Brésilien, furent déclarés comme Patrimoine Mondial par l'UNESCO en 1984 et en 1986.
C'est également un des rares endroits où se conserve la Forêt atlantique qui couvrait jadis plus de 1,3 million de km2, répartis sur 17 États du Brésil, et qui malheureusement est réduite aujourd'hui à seulement 7,3 % de ce total.
L'accès au parc est parfaitement aménagé.
Près de l'entrée du parc, le Parque das Aves est un sanctuaire de 5 hectares protégeant dans d'immenses volières 800 espèces d'oiseaux, dont beaucoup d'aras et de perroquets.
L'Hôtel Das Cataratas est une propriété située au coeur du Parc National d'Iguaçu, entourée d'une nature luxuriante et des célèbres chutes d'Iguaçu. Cet hôtel de style colonial est le seul hôtel du Parc National côté Brésil.
Des survols en hélicoptère sont proposés à l'entrée du parc brésilien. L'Argentine les a interdits car ils perturbent la faune.
Le sentier des Cataratas de 1.200 m emmène jusqu'au point de vue principal et une passerelle à la Gorge du diable.
Il ne s'agit pas à proprement parler d'une chute, mais d'un ensemble de 275 cascades formant un front de 2,5 kilomètres environ.
Face aux chutes, au coeur du parc national d’Iguazú coté argentin, l'hôtel Sheraton Iguazú.
P1420342
En 1542, l'Espagnol Álvar Nuñez, nommé gouverneur du Paraguay, était en route vers la ville d'Asunción, quand il a constaté le caractère grandiose des Chutes d'Iguaçu. Il était le premier Européen à reconnaître la région, où à l'époque vivaient seulement les Indiens Tupi-Guaranis.
C'est en 1876 que l'ingénieur André Rebouças propose pour la première fois à l'Empereur Dom Pedro II de créer un Parc National. En 1916, Santos-Dumont, en faisant connaissance avec ces chutes, a été tellement impressionné par leur beauté qu'il a jeté dans la balance son prestige pour faire pression sur le gouverneur du Paraná de l'époque, Afonso Camargo, afin qu'on créât à cet endroit un Parc National.
Le domaine, alors propriété privée, fut reconnu d'intérêt public. En 1930, le secteur exproprié en 1916 a été agrandi pour créer le Parc National de l'Iguaçu. Une stèle en bronze dans la partie brésilienne du parc, commémore l'intervention de Santos-Dumont.
Depuis 2002 le Parc National de l'Iguaçu est un des sites géologiques brésiliens.
La majorité des chutes sont sur le territoire Argentin. En Argentine, plusieurs circuits de visites ont été aménagés au milieu de la forêt via différentes passerelles.
P1420356
P1420357
P1420359
P1420363
P1420364
La cascade la plus impressionnante, la Garganta del Diablo (700 m de long et 150 m de large).
Plusieurs circuits de visites ont été aménagés au-dessus des différentes branches du fleuve, via différentes passerelles. Il est possible de s'approcher à quelques mètres seulement des chutes.
Difficile de prendre des photos avec la brume dégagée par les cascades.
P1420372
Soleil et vapeur d'eau offrent souvent un arc-en-ciel qui vient couronner les chutes et la beauté du paysage.
Une demi-journée est suffisante pour visiter les chutes du parc brésilien, mais de nombreuses activités, marche ou vélo sur les sentiers (9 km) pour découvrir la faune et la flore dans la  forêt tropicale, tour en canoë, descente en rappel dans les arbres, mur d'escalade, rafting  peuvent occuper toute la journée.
P1420377
P1420387
P1420388
Une passerelle conduit, au bout de 1 km, au clou du spectacle: la Garganta del Diablo.
Une gorge du diable époustouflante, qui se jette dans la rivière dans un fracas assourdissant du haut de 80 mètres sur 150 de large en fer à cheval.
Le martinet des cascades 
Dans le parc naturel d’Iguazu vit un petit oiseau fascinant : le Martinet. Jonglant entre les gouttelettes, dormant en volant, cet oiseau est connu pour savoir tout faire sans jamais se poser au sol ! C’est une véritable merveille de la nature vivant dans un paradis terrestre.
Les martinets des cascades filent à toute vitesse entre les colonnes d’eau pour rejoindre leurs nids accrochés dans les rochers.
La nature se déchaîne ici dans toute sa splendeur, nous voilà trempés par la vapeur d’eau au bout de quelques pas. Le vert de la forêt, le bleu du ciel, le blanc de l’écume, le bruit, l’odeur de l’eau, difficile de décrire ce que l’on ressent face à cette vision.
L'ensemble des cascades déverse jusqu'à six millions de litres d'eau par seconde.
P1420413
P1420414
P1420415
Les chutes sont situées au confluent des fleuves Iguazú et Paraná.
P1420420
Il y a environ 200.000 ans, une faille géologique dans le lit du Paraná a donné naissance à une chute abrupte, la Garganta del Diablo.
Puis à deux grands arcs de 2.700 m formés de 275 cascades qui interrompent la rivière Iguazú.
Les nuits de pleine lune, des visites sont organisées et guidées en soirée.
La force des chutes dépend du débit de la rivière, en moyenne de 1.800 mètres cube par seconde.
Il y a aussi un centre pour visiteurs, un bus électrique et le port des Canoas, un espace avec des magasins de souvenirs et un restaurant panoramique.
Des panneaux balisent les sentiers qui conduisent aux différents points de vue ou attractions.
La légende guarani raconte qu'il y a bien longtemps, le fleuve Iguazú était habité par un énorme serpent appelé Boi. Chaque année, une jeune fille lui était sacrifiée, jetée dans la rivière.
Un jour, le jeune cacique Taroba tomba amoureux de Naipi, la belle jeune fille choisie pour le sacrifice. Il tenta en vain de convaincre les anciens de l'épargner. Alors il l'enleva la veille de la cérémonie et s'enfuit en canoë. Furieux, Boi interrompit le cours du fleuve, formant les chutes, et transforma Taroba et Naipi en arbres. Caché dans la Garganta del Diablo, il veille à ce que les amants ne puissent jamais se rejoindre.
Mais les jours de soleil, un arc-en-ciel unit les deux arbres...

Suite la visite " Les chutes d'Iguazù coté Argentine " sur: 
http://www.a-trip.com/tracks/view/70145

Autres présentations: Argentine, Chine, Portugal ect. ---> sur:
http://yethidom.pagesperso-orange.fr/NotreVoyage.htm

Informations reprises en partie sur Wikipédia.
Les chutes Iguaçu Brésil
yethidom
Author: yethidom (ID: 8016)
Posted: 2011-03-03 20:00 GMT+00:00
Mileage: 53.05 km
(1 rating)
Tags: Travel, Photography, Landscape, Argentine novembre 2010
Views: 1784
Share
Embed this trip
Click here to load all photos (52)

Mondialement reconnu pour la beauté naturelle des chutes d'Iguaçu, un des ensembles de cataractes les plus spectaculaires de la Terre, et la biodiversité de sa forêt subtropicale, le parc national de l'Iguaçu, dans l'État du Paraná, est une aire protégée brésilienne.

Iguaçu Brésil
Les Chutes d'Iguaçu sont grandes comme 3 fois celles du Niagara.
P1420318
Départ de notre hôtel situé à Puerto Iguazú ( Argentine)
L'Hôtel Saint George est au coeur de la ville.
P1420320_1
La frontière Argentine.
Puerto Iguaçu se situe dans la partie argentine.
De chaque côté de la frontière, les chutes font partie d'une réserve naturelle : le parc national d'Iguazú (Argentine) et le parc national d'Iguaçu (Brésil).
P1420322_1
La rivière Iguaçu (ou Iguazú en espagnol) est un affluent du río Paraná à la triple frontière entre l'Argentine, le Brésil et le Paraguay.
Le pont Tancredo Neves relie Puerto Iguazú à Foz do Iguaçu, distantes de 10 km.
P1420442_1
Elle prend ses sources dans la Serra do Mar, dans l'État du Paraná au Brésil. Elle s'étend sur une longueur de 1 320 km et est surtout connue grâce aux chutes d'Iguaçu.
A gauche Puerto Iguazú (Argentine), à droite Foz do Iguaçu (Brésil)
P1420324_1
La frontière Brésilienne.
Au Brésil, 14 villes sont situées à la limite du Parc Naturel: Foz do Iguaçu, Medianeira, Matelândia, Céu Azul, São Miguel do Iguaçu, Santa Terezinha de Itaipu, Santa Tereza do Oeste, Capitão Leônidas Marques, Capanema et Serranópolis do Iguaçu.
P1420326_1
Le parc est situé dans la région la plus à l'ouest du Paraná, à 17 km du centre-ville de Foz de Iguaçu et à 5 km à peine de l'Aéroport international de Foz de Iguaçu. Couvrant une superficie totale de 1 697,65 km2, il est administré par l'Institut Chico Mendes pour la conservation de la Biodiversité.
Les deux parcs, Argentin et Brésilien, furent déclarés comme Patrimoine Mondial par l'UNESCO en 1984 et en 1986.
P1420327_1
C'est également un des rares endroits où se conserve la Forêt atlantique qui couvrait jadis plus de 1,3 million de km2, répartis sur 17 États du Brésil, et qui malheureusement est réduite aujourd'hui à seulement 7,3 % de ce total.
P1420328_1
L'accès au parc est parfaitement aménagé.
Près de l'entrée du parc, le Parque das Aves est un sanctuaire de 5 hectares protégeant dans d'immenses volières 800 espèces d'oiseaux, dont beaucoup d'aras et de perroquets.
P1420329_1
L'Hôtel Das Cataratas est une propriété située au coeur du Parc National d'Iguaçu, entourée d'une nature luxuriante et des célèbres chutes d'Iguaçu. Cet hôtel de style colonial est le seul hôtel du Parc National côté Brésil.
P1420331_1
Des survols en hélicoptère sont proposés à l'entrée du parc brésilien. L'Argentine les a interdits car ils perturbent la faune.
P1420339
Le sentier des Cataratas de 1.200 m emmène jusqu'au point de vue principal et une passerelle à la Gorge du diable.
P1420340_1
Il ne s'agit pas à proprement parler d'une chute, mais d'un ensemble de 275 cascades formant un front de 2,5 kilomètres environ.
P1420341_1
Face aux chutes, au coeur du parc national d’Iguazú coté argentin, l'hôtel Sheraton Iguazú.
P1420342
P1420345
En 1542, l'Espagnol Álvar Nuñez, nommé gouverneur du Paraguay, était en route vers la ville d'Asunción, quand il a constaté le caractère grandiose des Chutes d'Iguaçu. Il était le premier Européen à reconnaître la région, où à l'époque vivaient seulement les Indiens Tupi-Guaranis.
P1420349
C'est en 1876 que l'ingénieur André Rebouças propose pour la première fois à l'Empereur Dom Pedro II de créer un Parc National. En 1916, Santos-Dumont, en faisant connaissance avec ces chutes, a été tellement impressionné par leur beauté qu'il a jeté dans la balance son prestige pour faire pression sur le gouverneur du Paraná de l'époque, Afonso Camargo, afin qu'on créât à cet endroit un Parc National.
P1420350
Le domaine, alors propriété privée, fut reconnu d'intérêt public. En 1930, le secteur exproprié en 1916 a été agrandi pour créer le Parc National de l'Iguaçu. Une stèle en bronze dans la partie brésilienne du parc, commémore l'intervention de Santos-Dumont.
P1420351
Depuis 2002 le Parc National de l'Iguaçu est un des sites géologiques brésiliens.
P1420352
La majorité des chutes sont sur le territoire Argentin. En Argentine, plusieurs circuits de visites ont été aménagés au milieu de la forêt via différentes passerelles.
P1420356
P1420357
P1420359
P1420363
P1420364
P1420368
La cascade la plus impressionnante, la Garganta del Diablo (700 m de long et 150 m de large).
P1420369
Plusieurs circuits de visites ont été aménagés au-dessus des différentes branches du fleuve, via différentes passerelles. Il est possible de s'approcher à quelques mètres seulement des chutes.
P1420371
Difficile de prendre des photos avec la brume dégagée par les cascades.
P1420372
P1420375
Soleil et vapeur d'eau offrent souvent un arc-en-ciel qui vient couronner les chutes et la beauté du paysage.
P1420376
Une demi-journée est suffisante pour visiter les chutes du parc brésilien, mais de nombreuses activités, marche ou vélo sur les sentiers (9 km) pour découvrir la faune et la flore dans la forêt tropicale, tour en canoë, descente en rappel dans les arbres, mur d'escalade, rafting peuvent occuper toute la journée.
P1420377
P1420387
P1420388
P1420395
Une passerelle conduit, au bout de 1 km, au clou du spectacle: la Garganta del Diablo.
P1420398
Une gorge du diable époustouflante, qui se jette dans la rivière dans un fracas assourdissant du haut de 80 mètres sur 150 de large en fer à cheval.
P1420401
Le martinet des cascades
Dans le parc naturel d’Iguazu vit un petit oiseau fascinant : le Martinet. Jonglant entre les gouttelettes, dormant en volant, cet oiseau est connu pour savoir tout faire sans jamais se poser au sol ! C’est une véritable merveille de la nature vivant dans un paradis terrestre.
P1420401_2
Les martinets des cascades filent à toute vitesse entre les colonnes d’eau pour rejoindre leurs nids accrochés dans les rochers.
P1420404
La nature se déchaîne ici dans toute sa splendeur, nous voilà trempés par la vapeur d’eau au bout de quelques pas. Le vert de la forêt, le bleu du ciel, le blanc de l’écume, le bruit, l’odeur de l’eau, difficile de décrire ce que l’on ressent face à cette vision.
P1420410
L'ensemble des cascades déverse jusqu'à six millions de litres d'eau par seconde.
P1420413
P1420414
P1420415
P1420418
Les chutes sont situées au confluent des fleuves Iguazú et Paraná.
P1420420
P1420421
Il y a environ 200.000 ans, une faille géologique dans le lit du Paraná a donné naissance à une chute abrupte, la Garganta del Diablo.
P1420424
Puis à deux grands arcs de 2.700 m formés de 275 cascades qui interrompent la rivière Iguazú.
Les nuits de pleine lune, des visites sont organisées et guidées en soirée.
P1420429
La force des chutes dépend du débit de la rivière, en moyenne de 1.800 mètres cube par seconde.
P1420430
Il y a aussi un centre pour visiteurs, un bus électrique et le port des Canoas, un espace avec des magasins de souvenirs et un restaurant panoramique.
P1420432
Des panneaux balisent les sentiers qui conduisent aux différents points de vue ou attractions.
P1420441_1
La légende guarani raconte qu'il y a bien longtemps, le fleuve Iguazú était habité par un énorme serpent appelé Boi. Chaque année, une jeune fille lui était sacrifiée, jetée dans la rivière.
P1420440_1
Un jour, le jeune cacique Taroba tomba amoureux de Naipi, la belle jeune fille choisie pour le sacrifice. Il tenta en vain de convaincre les anciens de l'épargner. Alors il l'enleva la veille de la cérémonie et s'enfuit en canoë. Furieux, Boi interrompit le cours du fleuve, formant les chutes, et transforma Taroba et Naipi en arbres. Caché dans la Garganta del Diablo, il veille à ce que les amants ne puissent jamais se rejoindre.
Mais les jours de soleil, un arc-en-ciel unit les deux arbres...

Suite la visite " Les chutes d'Iguazù coté Argentine " sur:
http://www.a-trip.com/tracks/view/70145

Autres présentations: Argentine, Chine, Portugal ect. ---> sur:
http://yethidom.pagesperso-orange.fr/NotreVoyage.htm

Informations reprises en partie sur Wikipédia.
Post to:
FacebookMySpaceDiggDelicious
StumbleUponGoogle BookmarksYahoo! Bookmarks
FunPHEMiDEMi

Comments

Loading...

Leave your comment

Name:
Email: (Optional)
URL: (Optional)
Message:
You can use some HTML tags, such as <b>, <i>, <u>, <s>
Verification:


Regenerate
 
©2017 Mobile Action Technology, Inc.