La Boca est un quartier (barrio) proche du centre de Buenos Aires, en Argentine. Il est situé au sud-est du centre, près du port, entouré de Barracas à l'ouest, et San Telmo et Puerto Madero au nord.
C'est le quartier qui a peut être le mieux symbolisé le creuset où s'est formé, au début du 20 éme siècle, le prolétariat de Buenos Aires.
Autres voyages sur http://yethidom.pagesperso-orange.fr/
Départ de la visite après le déjeuner au restaurant  "La Rosalia"
http://larosalia.com.ar
Façade anonçant l'arrivée au quartier de La Boca
Passage incontournable en arrivant dans le quartier de La Boca, le stade de Boca Juniors.
Surnommé « la Bombonera » pour sa forme de boîte de bonbon, Il peut valoir le détour un jour de match pour observer la foule des (jusqu’à 50 000 !) supporters déchaînés, chantant et insultant l’adversaire - un cours accéléré de lunfardo, argot local.
 Ce sport est en Argentine presque une religion, qui ne laisse personne indifférent. Les dimanches de match la vie s’arrête, et on n’entend plus dans les rues que les hurlements des supporters et le fameux « GOOOOAAAAL » des commentateurs qui peut durer plusieurs minutes !
En face du stade la boutique des supporters.
Le club a fêté le 3 avril 2005 son Xentenaire (en référence au terme xeneize), durant lequel 50 000 supporters se sont retrouvés pour une gigantesque fête en compagnie de l'un des joueurs emblématiques du club, Diego Maradona.
Le football est le sport national de l’Argentine par excellence, il fait réellement partie intégrante de la culture. Presque chaque individu est le supporter d’une équipe, que ce soit Boca Juniors, River Plate, Independiente...
Boca Juniors a été fondé le 3 avril 1905 par des immigrés gênois (Esteban Baglietto, Alfredo Scarpatti, Santiago Sana et les frères Juan et Teodoro Farenga) sur la Plaza Solís, dans le quartier de La Boca. Son surnom de club Xeneize provient quant à lui du Zeneize, le dialecte gênois.
Il s’agit en effet de l’un des deux plus populaires clubs de football de Buenos Aires (le second est River Plate).
Il abrite de nombreux habitants originaires d'Italie. A la suite d'une longue grève générale en 1882, une rébellion proclama une sécession de la Boca vis-à-vis de l'Argentine, et dressa le drapeau Génois. Le régime argentin réprima rapidement cette rébellion, et le président Julio Argentino Roca retira lui-même ce drapeau Génois.
Aujourd'hui, le quartier de La Boca est très prisé par les touristes qui viennent admirer en masse les façades colorées des maisons, et apprécier le rythme de vie animé du quartier, tout en déambulant dans la rue Caminito. La Boca est un quartier pauvre de Buenos Aires.
Le soir, les quelques rues qui s'animent autour des boîtes à marins, boîtes à tango, restaurants italiens attirent une foule cosmopolite.
La Boca, c'est d'abord le Caminito, cette rue, aujourd'hui piétonne, bordée de maisons aux façades de tôle ondulée, peintes de couleurs vives, et de fresques.
P1400718
 C'est aussi le quartier où peintres et sculpteurs ont installé leur atelier et où il règne une certaine bohème.
 La Boca est l'un des quartiers les plus visités de Buenos Aires.
Les marchands d'artisanat occupent la rue Caminito et Magallanes
Objets en Rhodocrosite.
La rhodochrosite est la pierre nationale de l’Argentine.
Elle peut facilement être taillée à cause de sa faible dureté.
P1400710
Il faut avoir conscience du fait que la Boca est un des quartiers les plus pauvres du centre de Buenos Aires.
Il est par conséquent fortement déconseillé de s’éloigner des rues touristiques fréquentées ; ou de le visiter après le coucher du soleil.
P1400712
P1400713
P1400714
P1400715
Le peintre Quinquela Martin, qui est né et a vécu à la Boca, est à l’origine du mouvement. On peut voir ses œuvres au Musée Benito Quinquela Martin. Dans les années 20, achète une maison et invite les habitants du quartier à venir la peindre.
Chacun apporte ses fonds de pots de peinture : la maison sera peinte d’une mosaïque de couleurs vives. Depuis, beaucoup de maisons du quartier, en particulier dans les quelques rues les plus touristiques qui forment le Caminito ont imité son modèle.
P1400717
Situé au bord du fleuve et près du port, dans une zone relativement insalubre et qui était jusqu’à peu régulièrement inondée, il a été depuis sa création habité par les classes les plus populaires, et comme son voisin San Telmo, par des immigrants en majorité italiens au XXè siècle, aujourd’hui Boliviens ou Paraguayens..
P1400720
P1400721
La plupart des maisons, pour échapper aux inondations sont basses et construites sur pilotis.
Beaucoup sont en tôle, les rues ne sont pas toutes pavées.
Le quartier revendique son indépendance : le visiteur est accueilli par des panneaux « Bienvenidos a la Republica de la Boca » (Bienvenus à la République de la Boca) ; ainsi que son identité culturelle.
P1400723
P1400725
P1400726
P1400727
728440
P1400729
P1400730
P1400731
P1400732
P1400733
Puerto Madero
Quartier de Buenos Aires
P1400738
P1400739
Puerto Madero est le quartier (ou barrio) le plus jeune de la ville de Buenos Aires. Sa situation toute proche du centre de la cité, l'extension importante de sa surface et sa vue sur le Río de la Plata font de ce quartier un des plus particuliers de Buenos Aires.
Bateau-musée public et monument historique.
Retiré du service de la marine en 1962, la corvette Uruguay a été, en 1967, a déclaré un National Historic Landmar.
Le corbeta (corvette) ARA Uruguay, construit en 1874 en Angleterre, est le plus grand navire à flot de son âge dans l'Armada de la República Argentina (la marine argentine).
Docks de Puerto Madero ont été restaurés en conservant la façade en briques d'origine
Situés sur les quais rive ouest, la plus ancienne région de Puerto Madero.
 Aujourd'hui, c'est un lieu de rendez-vous pour la jeunesse dorée porteña [on appelle porteños les habitants de Buenos Aires]. Le long de ses quais rénovés se sont installés restaurants, bars et boîtes de nuit.
Argentine La Boca - Buenos Aires
yethidom
Author: yethidom (ID: 8016)
Posted: 2010-12-08 12:34 GMT+00:00
Mileage: 12.07 km
(0 ratings)
Tags: Travel, Photography, Argentine novembre 2010
Views: 1136
Share
Embed this trip
Click here to load all photos (45)

 La Boca est l'un des quartiers les plus visités de Buenos Aires.

La Boca
La Boca est un quartier (barrio) proche du centre de Buenos Aires, en Argentine. Il est situé au sud-est du centre, près du port, entouré de Barracas à l'ouest, et San Telmo et Puerto Madero au nord.
C'est le quartier qui a peut être le mieux symbolisé le creuset où s'est formé, au début du 20 éme siècle, le prolétariat de Buenos Aires.
Autres voyages sur http://yethidom.pagesperso-orange.fr/
P1400687
Départ de la visite après le déjeuner au restaurant "La Rosalia"
http://larosalia.com.ar
P1400689
Façade anonçant l'arrivée au quartier de La Boca
P1400691
Passage incontournable en arrivant dans le quartier de La Boca, le stade de Boca Juniors.
Surnommé « la Bombonera » pour sa forme de boîte de bonbon, Il peut valoir le détour un jour de match pour observer la foule des (jusqu’à 50 000 !) supporters déchaînés, chantant et insultant l’adversaire - un cours accéléré de lunfardo, argot local.
P1400693
 Ce sport est en Argentine presque une religion, qui ne laisse personne indifférent. Les dimanches de match la vie s’arrête, et on n’entend plus dans les rues que les hurlements des supporters et le fameux « GOOOOAAAAL » des commentateurs qui peut durer plusieurs minutes !
P1400694
En face du stade la boutique des supporters.
Le club a fêté le 3 avril 2005 son Xentenaire (en référence au terme xeneize), durant lequel 50 000 supporters se sont retrouvés pour une gigantesque fête en compagnie de l'un des joueurs emblématiques du club, Diego Maradona.
P1400699
Le football est le sport national de l’Argentine par excellence, il fait réellement partie intégrante de la culture. Presque chaque individu est le supporter d’une équipe, que ce soit Boca Juniors, River Plate, Independiente...
Boca Juniors a été fondé le 3 avril 1905 par des immigrés gênois (Esteban Baglietto, Alfredo Scarpatti, Santiago Sana et les frères Juan et Teodoro Farenga) sur la Plaza Solís, dans le quartier de La Boca. Son surnom de club Xeneize provient quant à lui du Zeneize, le dialecte gênois.
Il s’agit en effet de l’un des deux plus populaires clubs de football de Buenos Aires (le second est River Plate).
Quartier de "La Boca"
Il abrite de nombreux habitants originaires d'Italie. A la suite d'une longue grève générale en 1882, une rébellion proclama une sécession de la Boca vis-à-vis de l'Argentine, et dressa le drapeau Génois. Le régime argentin réprima rapidement cette rébellion, et le président Julio Argentino Roca retira lui-même ce drapeau Génois.
P1400704
Aujourd'hui, le quartier de La Boca est très prisé par les touristes qui viennent admirer en masse les façades colorées des maisons, et apprécier le rythme de vie animé du quartier, tout en déambulant dans la rue Caminito. La Boca est un quartier pauvre de Buenos Aires.
P1400706
Le soir, les quelques rues qui s'animent autour des boîtes à marins, boîtes à tango, restaurants italiens attirent une foule cosmopolite.
P1400707
La Boca, c'est d'abord le Caminito, cette rue, aujourd'hui piétonne, bordée de maisons aux façades de tôle ondulée, peintes de couleurs vives, et de fresques.
P1400718
P1400708
 C'est aussi le quartier où peintres et sculpteurs ont installé leur atelier et où il règne une certaine bohème.
P1400709
 La Boca est l'un des quartiers les plus visités de Buenos Aires.
Les marchands d'artisanat occupent la rue Caminito et Magallanes
P1400703
Objets en Rhodocrosite.
La rhodochrosite est la pierre nationale de l’Argentine.
Elle peut facilement être taillée à cause de sa faible dureté.
P1400710
P1400711
Il faut avoir conscience du fait que la Boca est un des quartiers les plus pauvres du centre de Buenos Aires.
Il est par conséquent fortement déconseillé de s’éloigner des rues touristiques fréquentées ; ou de le visiter après le coucher du soleil.
P1400712
P1400713
P1400714
P1400715
P1400716
Le peintre Quinquela Martin, qui est né et a vécu à la Boca, est à l’origine du mouvement. On peut voir ses œuvres au Musée Benito Quinquela Martin. Dans les années 20, achète une maison et invite les habitants du quartier à venir la peindre.
Chacun apporte ses fonds de pots de peinture : la maison sera peinte d’une mosaïque de couleurs vives. Depuis, beaucoup de maisons du quartier, en particulier dans les quelques rues les plus touristiques qui forment le Caminito ont imité son modèle.
P1400717
P1400719
Situé au bord du fleuve et près du port, dans une zone relativement insalubre et qui était jusqu’à peu régulièrement inondée, il a été depuis sa création habité par les classes les plus populaires, et comme son voisin San Telmo, par des immigrants en majorité italiens au XXè siècle, aujourd’hui Boliviens ou Paraguayens..
P1400720
P1400721
P1400722
La plupart des maisons, pour échapper aux inondations sont basses et construites sur pilotis.
Beaucoup sont en tôle, les rues ne sont pas toutes pavées.
P1400724
Le quartier revendique son indépendance : le visiteur est accueilli par des panneaux « Bienvenidos a la Republica de la Boca » (Bienvenus à la République de la Boca) ; ainsi que son identité culturelle.
P1400723
P1400725
P1400726
P1400727
728440
P1400729
P1400730
P1400731
P1400732
P1400733
P1400737
Puerto Madero
Quartier de Buenos Aires
P1400738
P1400739
P1400740
Puerto Madero est le quartier (ou barrio) le plus jeune de la ville de Buenos Aires. Sa situation toute proche du centre de la cité, l'extension importante de sa surface et sa vue sur le Río de la Plata font de ce quartier un des plus particuliers de Buenos Aires.
P1400743
Bateau-musée public et monument historique.
Retiré du service de la marine en 1962, la corvette Uruguay a été, en 1967, a déclaré un National Historic Landmar.
Le corbeta (corvette) ARA Uruguay, construit en 1874 en Angleterre, est le plus grand navire à flot de son âge dans l'Armada de la República Argentina (la marine argentine).
P1400744
Docks de Puerto Madero ont été restaurés en conservant la façade en briques d'origine
Situés sur les quais rive ouest, la plus ancienne région de Puerto Madero.
P1400745
 Aujourd'hui, c'est un lieu de rendez-vous pour la jeunesse dorée porteña [on appelle porteños les habitants de Buenos Aires]. Le long de ses quais rénovés se sont installés restaurants, bars et boîtes de nuit.
Post to:
FacebookMySpaceDiggDelicious
StumbleUponGoogle BookmarksYahoo! Bookmarks
FunPHEMiDEMi

Comments

Loading...

Leave your comment

Name:
Email: (Optional)
URL: (Optional)
Message:
You can use some HTML tags, such as <b>, <i>, <u>, <s>
Verification:


Regenerate
 
©2017 Mobile Action Technology, Inc.