Longtemps appelée Rehe ou Jehol, Chengde fut capitale de l'ancienne province de Rehe. Chengde est célèbre pour être l'ancienne résidence d'été des empereurs mandchous du début de la dynastie Qing. Pendant le XVIIIe siècle, la cour impériale déménageait de Pékin à Chengde pendant la saison estivale pour y séjourner six mois durant.

La Cour impériale y organisait d'importantes réceptions diplomatiques pour tenter notamment de pacifier les peuples non Han, tels que les Mongols ou les Tibétains.
C'est à Chengde que l'empereur Qianlong abdiquera en 1796 en faveur de Jiaqing, marquant la fin de l'apogée de cette ville.
Le temple de Putuo Zongcheng est voisin de la Résidence de montagne de Chengde, qui s'étend au sud, et également avec le célèbre temple de Puning, qui fera l'objet du prochain reportage.
Pavillon des stèles
A l'entrée un panneau présente deux photos, à gauche le Palais du Potala (Lhassa Tibet) et à droite le Petit Potala de Chengde.
Après le pavillon des stèles à l'entrée, puis les 2 grandes statues d'éléphants trônant devant la porte à 3 arcades surmontée de cinq stupas de couleur, on monte en direction du palais rouge par un chemin sinueux.
L'éléphant est le symbole de la force et de l’intelligence.
Ne pas oublier en passant le moulin à prières.
Un moulin à prières (mani korlo en tibétain) est un objet culturel utilisé par les Tibétains pratiquant le bouddhisme.
Le moulin à prières traditionnel est constitué d'un cylindre rempli de mantras et pouvant tourner librement autour d'un axe. Selon les croyances associées à cet objet, actionner un tel moulin a la même valeur spirituelle que de réciter la prière du mantra, la prière étant censée se répandre ainsi dans les airs comme si elle était prononcé.
La montée au palais rouge peut se faire en palanquin moyennant finance.
Le temple de Putuo Zongcheng fut à l'origine consacré à Qianlong, à l'occasion de son soixantième anniversaire. Il fournit aussi à la Chine des Qing un temple aussi somptueux que le Palais du Potala, au Tibet.
On passe les tours de la cloche et du tambour.
P1350581
Le Dahongtai ( grand pavillon rouge) principale construction, est une réduction du pavillon central du palais de Potala.
Le site est très touristique et les boutiques sont nombreuses le long du chemin qui mène au palais
Fruits, bonbons, cacahuètes, amandes etc.
Gadgets en tous genres.
P1350663
Le temple s'étend sur une superficie de 220 000 mètres carrés, ce qui en fait l'un des plus grands de Chine.
P1350590
Le Dahongtai ( grand pavillon rouge) principale construction, est une réduction du pavillon central du palais de Potala.

On arrive au pied du palais où de grands escaliers mènent à la grande terrasse.
P1350592
Sur celle-ci, des moines hissent une multitude de petits drapeaux de prière colorés sur de grands mats appelés darchok.

Significations des couleurs: rouge= le feu _ vert= le bois _ jaune= la terre _ bleu= l'eau _ blanc= l'espace
Tourner le moulin à prières est un geste quotidien pour les bouddhistes tibétains. Selon la règle, on doit marcher dans le sens des aiguilles d'une montre, en tournant le moulin à prières dans le même sens et en répétant le mantra universel : « Aum mani padme aum ».
Le Temple de Putuo Zongcheng est un lieu touristique et le siège de festivités locales. Les moines bouddhistes résident au Temple de Puning, où le culte a été restauré.
Les drapeaux de prière (où drapeaux à prières) sont des panneaux colorés ou de petites pièces de tissus rectangulaires.

les darchok : longues bannières de tissu accrochées à des mâts de trois à cinq mètres de haut.
Le vent qui souffle caresse au passage les formules sacrées imprimées et les disperse ainsi dans l’espace.
Dans de grandes vasques métalliques, d'immenses bâtons d'encens brûlent répandant l'odeur sur toute la surface de la terrasse.
C'est l'un des huit temples extérieurs de Chengde. Il a été bâti sur le modèle du palais du Potala, l'ancien sanctuaire construit un siècle plus tôt, au Tibet.
P1350601
Les moulins à prières souvent disposés en longues séries sont mis en mouvement l'un après l'autre par le fidèle qui passe devant eux. Le fidèle déplace les moulins avec sa main droite. Et le moulin doit être tourné dans le sens des aiguilles d'une montre, afin que le mantra soit lu dans le sens où il a été écrit.
En dehors de ses fonctions religieuses et festives, le Temple de Putuo Zongcheng était également un des endroits où l'empereur recevait les délégations des différentes ethnies de l'empire quand il résidait à Chengde, retraite paisible, par rapport à l'animation de la capitale Pékin, entourée de chasses destinées à l'empereur et ses hôtes.
P1350608
P1350611
L'intérieur abrite de nombreux objets d'art bouddhique d'inspiration tibétaine.
Intérieur d'une yourte, toute en couleur.
L'empereur Qianlong (1735-1796) a fait ériger ce palais pour héberger les délégations tibétaines et mongoles venues assister à la célébration de son 60 éme anniversaire en 1771.
Ce qui explique les nombreuses chambres.
P1350615
Fenêtre de la façade vue de l’intérieur. On peut voir l’épaisseur ( >1 mètre ) des murs du bâtiment.
On accède à la fenêtre par un petit escalier. Actuellement un mécanisme avec câble permet de faire pivoter un volet à distance.
Plusieurs de ses salles et pavillons sont couverts de tuiles d'or ou de cuivre, ce qui ajoute à la splendeur de l'ensemble.
P1350620
P1350622
P1350624
709A6A_A
P1350625
P1350626
P1350627
On voit nettement la différence entre le toit supérieur, encore bien doré, et l'inférieur, largement gratté. Pour la petite histoire, ce sont les soldats japonais qui se sont livres au pillage de ce qui restait encore dans les années 30, et ont commencé à gratter les tuiles dorées depuis le bas. Mais en arrivant au dernier étage, une chute mortelle de l'un des leurs les a convaincus de la présence d'un dieu protecteur, les empêchant de poursuivre leur acte.
P1350630
P1350632
P1350633
P1350635
Le Dernier Empereur?
P1350637
Détail des tuiles dorées.
P1350639
Tout en haut, on a une vue sur le toit doré de la pagode centrale et sur les autres temples que l'on aperçoit au loin dans la brume.
P1350642
Encore des gadgets ou des grigris (porte bonheur)
P1350644
P1350645
Cadenas gravés (porte-bonheur) verrouillés sur une chaîne au sommet du temple.
Nous avons fais graver le notre avant de le cadenasser sur la chaîne.
J'espère qu'il y restera pour l'éternité, mais je pense qu'il s'est déjà réincarné plusieurs fois depuis notre séjour!
Prix 20 Yuans soit 2 Euros (sans la clé)
P1350656
P1350659
Depuis 1994, la Résidence de montagne de Chengde et les Huit Temples Extérieurs (dont le temple de Putuo Zongcheng) figurent sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
Marché à l'extérieur du temple.
P1350667
P1350567
Le petit Potala à Chengde (Chine)
yethidom
Author: yethidom (ID: 8016)
Posted: 2010-01-09 19:07 GMT+00:00
Mileage: 7.75 km
(1 rating)
Tags: Travel, Photography, Landscape, Grand Tour, Chine octobre 2009
Views: 2257
Share
Embed this trip
Click here to load all photos (67)

Le temple de Putuo Zongcheng de Chengde, dans la province du Hebei, en Chine est un temple bouddhiste de la dynastie Qing, construit entre 1767 et 1771, sous le règne de l'empereur Qianlong (1735-1796).

Le temple de Putuo Zongcheng (putuo zongcheng zhi miao), est une reproduction réduite du Potala de Lhassa, édifié à l'occasion du soixantième anniversaire de Qianlong.
Ce temple a été surnommé le « Petit Potala ».

Potala_Chengde
Longtemps appelée Rehe ou Jehol, Chengde fut capitale de l'ancienne province de Rehe. Chengde est célèbre pour être l'ancienne résidence d'été des empereurs mandchous du début de la dynastie Qing. Pendant le XVIIIe siècle, la cour impériale déménageait de Pékin à Chengde pendant la saison estivale pour y séjourner six mois durant.

La Cour impériale y organisait d'importantes réceptions diplomatiques pour tenter notamment de pacifier les peuples non Han, tels que les Mongols ou les Tibétains.
C'est à Chengde que l'empereur Qianlong abdiquera en 1796 en faveur de Jiaqing, marquant la fin de l'apogée de cette ville.
P1350566
Le temple de Putuo Zongcheng est voisin de la Résidence de montagne de Chengde, qui s'étend au sud, et également avec le célèbre temple de Puning, qui fera l'objet du prochain reportage.
P1350569
Pavillon des stèles
P1350570
A l'entrée un panneau présente deux photos, à gauche le Palais du Potala (Lhassa Tibet) et à droite le Petit Potala de Chengde.
P1350571
Après le pavillon des stèles à l'entrée, puis les 2 grandes statues d'éléphants trônant devant la porte à 3 arcades surmontée de cinq stupas de couleur, on monte en direction du palais rouge par un chemin sinueux.
P1350572
L'éléphant est le symbole de la force et de l’intelligence.
P1350576
Ne pas oublier en passant le moulin à prières.
Un moulin à prières (mani korlo en tibétain) est un objet culturel utilisé par les Tibétains pratiquant le bouddhisme.
P1350577
Le moulin à prières traditionnel est constitué d'un cylindre rempli de mantras et pouvant tourner librement autour d'un axe. Selon les croyances associées à cet objet, actionner un tel moulin a la même valeur spirituelle que de réciter la prière du mantra, la prière étant censée se répandre ainsi dans les airs comme si elle était prononcé.
P1350578
La montée au palais rouge peut se faire en palanquin moyennant finance.
P1350579
Le temple de Putuo Zongcheng fut à l'origine consacré à Qianlong, à l'occasion de son soixantième anniversaire. Il fournit aussi à la Chine des Qing un temple aussi somptueux que le Palais du Potala, au Tibet.
P1350580
On passe les tours de la cloche et du tambour.
P1350581
P1350585
Le Dahongtai ( grand pavillon rouge) principale construction, est une réduction du pavillon central du palais de Potala.
P1350587
Le site est très touristique et les boutiques sont nombreuses le long du chemin qui mène au palais
P1350586
Fruits, bonbons, cacahuètes, amandes etc.
P1350604
Gadgets en tous genres.
P1350663
P1350589
Le temple s'étend sur une superficie de 220 000 mètres carrés, ce qui en fait l'un des plus grands de Chine.
P1350590
P1350591
Le Dahongtai ( grand pavillon rouge) principale construction, est une réduction du pavillon central du palais de Potala.

On arrive au pied du palais où de grands escaliers mènent à la grande terrasse.
P1350592
P1350593
Sur celle-ci, des moines hissent une multitude de petits drapeaux de prière colorés sur de grands mats appelés darchok.

Significations des couleurs: rouge= le feu _ vert= le bois _ jaune= la terre _ bleu= l'eau _ blanc= l'espace
P1350594
Tourner le moulin à prières est un geste quotidien pour les bouddhistes tibétains. Selon la règle, on doit marcher dans le sens des aiguilles d'une montre, en tournant le moulin à prières dans le même sens et en répétant le mantra universel : « Aum mani padme aum ».
P1350595
Le Temple de Putuo Zongcheng est un lieu touristique et le siège de festivités locales. Les moines bouddhistes résident au Temple de Puning, où le culte a été restauré.
P1350596
Les drapeaux de prière (où drapeaux à prières) sont des panneaux colorés ou de petites pièces de tissus rectangulaires.

les darchok : longues bannières de tissu accrochées à des mâts de trois à cinq mètres de haut.
Le vent qui souffle caresse au passage les formules sacrées imprimées et les disperse ainsi dans l’espace.
P1350597
Dans de grandes vasques métalliques, d'immenses bâtons d'encens brûlent répandant l'odeur sur toute la surface de la terrasse.
P1350599
C'est l'un des huit temples extérieurs de Chengde. Il a été bâti sur le modèle du palais du Potala, l'ancien sanctuaire construit un siècle plus tôt, au Tibet.
P1350601
P1350605
Les moulins à prières souvent disposés en longues séries sont mis en mouvement l'un après l'autre par le fidèle qui passe devant eux. Le fidèle déplace les moulins avec sa main droite. Et le moulin doit être tourné dans le sens des aiguilles d'une montre, afin que le mantra soit lu dans le sens où il a été écrit.
P1350607
En dehors de ses fonctions religieuses et festives, le Temple de Putuo Zongcheng était également un des endroits où l'empereur recevait les délégations des différentes ethnies de l'empire quand il résidait à Chengde, retraite paisible, par rapport à l'animation de la capitale Pékin, entourée de chasses destinées à l'empereur et ses hôtes.
P1350608
P1350611
P1350612
L'intérieur abrite de nombreux objets d'art bouddhique d'inspiration tibétaine.
P1350628
Intérieur d'une yourte, toute en couleur.
P1350614
L'empereur Qianlong (1735-1796) a fait ériger ce palais pour héberger les délégations tibétaines et mongoles venues assister à la célébration de son 60 éme anniversaire en 1771.
Ce qui explique les nombreuses chambres.
P1350615
P1350616
Fenêtre de la façade vue de l’intérieur. On peut voir l’épaisseur ( >1 mètre ) des murs du bâtiment.
On accède à la fenêtre par un petit escalier. Actuellement un mécanisme avec câble permet de faire pivoter un volet à distance.
P1350618
Plusieurs de ses salles et pavillons sont couverts de tuiles d'or ou de cuivre, ce qui ajoute à la splendeur de l'ensemble.
P1350620
P1350622
P1350624
709A6A_A
P1350625
P1350626
P1350627
P1350629
On voit nettement la différence entre le toit supérieur, encore bien doré, et l'inférieur, largement gratté. Pour la petite histoire, ce sont les soldats japonais qui se sont livres au pillage de ce qui restait encore dans les années 30, et ont commencé à gratter les tuiles dorées depuis le bas. Mais en arrivant au dernier étage, une chute mortelle de l'un des leurs les a convaincus de la présence d'un dieu protecteur, les empêchant de poursuivre leur acte.
P1350630
P1350632
P1350633
P1350635
P1350636
Le Dernier Empereur?
P1350637
P1350638
Détail des tuiles dorées.
P1350639
P1350641
Tout en haut, on a une vue sur le toit doré de la pagode centrale et sur les autres temples que l'on aperçoit au loin dans la brume.
P1350642
P1350643
Encore des gadgets ou des grigris (porte bonheur)
P1350644
P1350645
P1350646
Cadenas gravés (porte-bonheur) verrouillés sur une chaîne au sommet du temple.
P1350647
Nous avons fais graver le notre avant de le cadenasser sur la chaîne.
J'espère qu'il y restera pour l'éternité, mais je pense qu'il s'est déjà réincarné plusieurs fois depuis notre séjour!
Prix 20 Yuans soit 2 Euros (sans la clé)
P1350656
P1350659
P1350662
Depuis 1994, la Résidence de montagne de Chengde et les Huit Temples Extérieurs (dont le temple de Putuo Zongcheng) figurent sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
P1350664
Marché à l'extérieur du temple.
P1350667
P1350567
Post to:
FacebookMySpaceDiggDelicious
StumbleUponGoogle BookmarksYahoo! Bookmarks
FunPHEMiDEMi

Comments

Loading...

Leave your comment

Name:
Email: (Optional)
URL: (Optional)
Message:
You can use some HTML tags, such as <b>, <i>, <u>, <s>
Verification:


Regenerate
 
©2017 Mobile Action Technology, Inc.