14B1E0E_A
Mao Zedong nous accueil.
Le cloisonné est une technique de fabrication de bijoux, vases et autres objets de décoration en émail. Les objets produits par cette technique sont également appelés cloisonné
Après la fabrication des supports faits le plus souvent de cuivre ou autres métaux plus ou moins précieux et la reproduction de motifs sur papier calque, la première étape peut commencer :
- Des traits sont alors tracer à la plume afin de faciliter le repérage des motifs sur le support.
Cloisons avant remplissage
Il s'agit de cerner le contour des motifs à l'aide d'une mince bandelette métallique soudée sur le champ du métal. Les alvéoles ainsi obtenues sont remplies d'émail. Le tout est ensuite cuit et poncé.
- De fines tiges de cuivre seront ensuite taillées et découpées en respectant le contour des illustrations.
Avant d'être collées à même l'objet. c'est le « cloisonnage » qui constitue les traits du dessin. 
Il faudra à l'artisan parfois plusieurs dizaines de bandelettes pour recouvrir quelques centimètres carrés on comprend mieux la patience et l'habileté nécessaire.
Dans les alvéoles ainsi créées, est ensuite placée une pâte d'émail de couleurs diverses est sertie entre les cloisons au moyen d'un outil pareil à une plume.
L’émail est un verre composé notamment de silice, de feldspath, de kaolin et d'oxydes métalliques
Ce mélange (proche d'une terre, ou d'une pâte) se vitrifie sous l'action de la température lors de la cuisson
Les colorants utilisés sont des oxydes métalliques ou d'autres produits tels que :
Le sélénium (en l'absence de plomb) pour une coloration jaune ;
l'uranium pour une vive couleur orangée ;
le fer pour le bleu, le brun, le noir ;
le chrome pour le vert et le rose ;
le cuivre pour le vert, le rouge et le bleu ;
le cobalt pour un bleu profond et le vert;
le manganèse pour le mauve ;
l'or métallique pour un rouge soutenu.
Pour améliorer la tenue de l'émail pour la pose, il est parfois nécessaire d'ajouter des matières organiques, comme de la colle, du sucre
Cuisson des émaux au environ de 800°C
Plusieurs cuissons sont nécessaires afin d’obtenir un resultat uniforme, en effet tous les colorants n'ayant pas le même point de fusion.
 Le polissage de l'objet est l'ultime étape.
Introduite dans l'Empire du Milieu au 13e siècle, cette technique devint, après une longue période de développement, un art typiquement chinois.
On trouve des vases, des assiettes, des pots, des boîtes, des
services à thé, des lampes, des lanternes, des tables, des tabourets, des chopes et des menus articles pour le bureau.
Aujourd'hui, Pékin (Beijing) est le principal centre de production de cloisonnés. L'accent est mis sur la beauté ornementale d'objets d'usage courant.
Plats
P1350312
P1350315
P1350316
Les pièces les plus recherchées remontent au XVIIIe siècle, apogée de cette technique. Avec une marque impériale le prix peut atteindre des millions d'euros.
P1350320
P1350322
P1350324
P1350328
P1350335
Cloisonné de plus de 2 m de haut.

Autres reportages sur:
http://yethidom.pagesperso-orange.fr/NotreVoyage.htm
Les cloisonnés de Pékin
yethidom
Author: yethidom (ID: 8016)
Posted: 2009-11-30 10:21 GMT+00:00
Mileage: 26.21 km
(2 ratings)
Tags: Travel, Photography, Landscape, Grand Tour, Chine octobre 2009
Views: 2685
Comments (18)
Share
Embed this trip
Click here to load all photos (28)

Technique de fabrication de cloisonnés dans une entreprise pékinoise.

14B1E0E_A
Visite d'une usine de fabrication de cloisonnés
Mao Zedong nous accueil.
Le cloisonné
Le cloisonné est une technique de fabrication de bijoux, vases et autres objets de décoration en émail. Les objets produits par cette technique sont également appelés cloisonné
Présentation
Après la fabrication des supports faits le plus souvent de cuivre ou autres métaux plus ou moins précieux et la reproduction de motifs sur papier calque, la première étape peut commencer :
- Des traits sont alors tracer à la plume afin de faciliter le repérage des motifs sur le support.
Détails
Cloisons avant remplissage
Pose des alvéoles
Il s'agit de cerner le contour des motifs à l'aide d'une mince bandelette métallique soudée sur le champ du métal. Les alvéoles ainsi obtenues sont remplies d'émail. Le tout est ensuite cuit et poncé.
Cloisonnage
- De fines tiges de cuivre seront ensuite taillées et découpées en respectant le contour des illustrations.
Cloisonnage
Avant d'être collées à même l'objet. c'est le « cloisonnage » qui constitue les traits du dessin.
Il faudra à l'artisan parfois plusieurs dizaines de bandelettes pour recouvrir quelques centimètres carrés on comprend mieux la patience et l'habileté nécessaire.
Pose de l'émail
Dans les alvéoles ainsi créées, est ensuite placée une pâte d'émail de couleurs diverses est sertie entre les cloisons au moyen d'un outil pareil à une plume.
Email
L’émail est un verre composé notamment de silice, de feldspath, de kaolin et d'oxydes métalliques
Email
Ce mélange (proche d'une terre, ou d'une pâte) se vitrifie sous l'action de la température lors de la cuisson
Les colorants utilisés sont des oxydes métalliques ou d'autres produits tels que :
Le sélénium (en l'absence de plomb) pour une coloration jaune ;
l'uranium pour une vive couleur orangée ;
le fer pour le bleu, le brun, le noir ;
le chrome pour le vert et le rose ;
le cuivre pour le vert, le rouge et le bleu ;
le cobalt pour un bleu profond et le vert;
le manganèse pour le mauve ;
l'or métallique pour un rouge soutenu.
Pose de l'émail
Pour améliorer la tenue de l'émail pour la pose, il est parfois nécessaire d'ajouter des matières organiques, comme de la colle, du sucre
Cuisson
Cuisson des émaux au environ de 800°C
Plusieurs cuissons sont nécessaires afin d’obtenir un resultat uniforme, en effet tous les colorants n'ayant pas le même point de fusion.
Polissage
 Le polissage de l'objet est l'ultime étape.
Art typiquement chinois
Introduite dans l'Empire du Milieu au 13e siècle, cette technique devint, après une longue période de développement, un art typiquement chinois.
Différents cloisonnés
On trouve des vases, des assiettes, des pots, des boîtes, des
services à thé, des lampes, des lanternes, des tables, des tabourets, des chopes et des menus articles pour le bureau.
Plats
Aujourd'hui, Pékin (Beijing) est le principal centre de production de cloisonnés. L'accent est mis sur la beauté ornementale d'objets d'usage courant.
Plats
P1350312
P1350315
P1350316
Vase
Les pièces les plus recherchées remontent au XVIIIe siècle, apogée de cette technique. Avec une marque impériale le prix peut atteindre des millions d'euros.
P1350320
P1350322
P1350324
P1350328
P1350335
P1350337
Cloisonné de plus de 2 m de haut.

Autres reportages sur:
http://yethidom.pagesperso-orange.fr/NotreVoyage.htm
Post to:
FacebookMySpaceDiggDelicious
StumbleUponGoogle BookmarksYahoo! Bookmarks
FunPHEMiDEMi

Comments

Loading...

Leave your comment

Name:
Email: (Optional)
URL: (Optional)
Message:
You can use some HTML tags, such as <b>, <i>, <u>, <s>
Verification:


Regenerate
 
©2017 Mobile Action Technology, Inc.