Cinquième jour  Ahiara  - Kai Iwi Lakes, 421 Km.
Nous quittons Ahipara avant 7h30 pour être éviter l’afflux des touristes, 110 Km de route agréable.
Arrivée vers 9h au Cap Reinga, grand parking, toilettes publiques impeccables comme dans toute la Nouvelle Zélande.
L’aménagement du site est récent.
Le cap Reinga (en maori Te Rerenga Wairua), est la pointe nord-ouest de la péninsule Aupouri.
Depuis janvier 2007 le cap Reinga est sur une liste de lieux éligibles au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Le cap est déjà une importante attraction touristique, avec plus de 120 000 visiteurs par an et environ 1 300 voitures arrivant par jour en été. Le nombre de visiteurs augmente de 5 % par an;
Le cap Reinga est généralement considéré une référence pour séparer la mer de Tasman à l'ouest et l'océan Pacifique à l'est. Depuis le phare il est possible de voir le courant de marée.
Les Maori appellent ce lieu le lieu de rencontre de « Te Moana-a-Rehua » (« la mer de Rehua ») avec « Te Tai-o-Whitirea » (« la mer de Whitirea »), Rehua et Whitirea étant homme et femme, respectivement.
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Le phare du cap Reinga, construit en 1941 et utilisé pour la première fois le 1er mai de cette année-là, a remplacé le phare de l'île Motuopao, construit en 1879.
En 1987 le phare du cap Reinga fut entièrement automatisé. La lumière de 1 000 watts fut remplacée avec une balise clignotante de 50 watts.
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
P1020346
P1020347
P1020349
P1020352
Traversée en ferry à Hokianga, l'Hokianga est une zone entourant le port de Hokianga, également connu sous le nom de rivière Hokianga, un estuaire dans une longue vallée.
La zone autour du port est divisé en trois par l'estuaire. Au sud se trouvent les colonies de Waimamaku, Omapere, Opononi, Pakanae, Koutu, Whirinaki, Rawene, Waima, et Taheke; vers le nord Broadwood, Pawarenga, Panguru, Mitimiti, et le point Rangi, et au sommet du port en amont des détroits  Horeke, Kohukohu et Mangamuka.
Situé sur le port de Hokianga / rivière, Rawene est ancré à la fois dans l'histoire européenne avant les Maoris et les débuts de l'histoire en Nouvelle-Zélande.
Opo était un dauphin sauvage qui a commencé à suivre les bateaux de pêche autour d'Opononi au début de 1955 après que sa mère aie été tué.
Le dauphin est devenu une célébrité locale, mais la nouvelle se répandit rapidement, et les visiteurs de tout le pays venaient la regarder. Le 8 Mars 1956  la protection officielle d'Opo a été demandé et promulguée par les habitants, mais le 9 Mars, elle a été retrouvée morte dans une crevasse de rocher à Koutu Point. On soupçonne qu'elle a été tuée accidentellement par des pêcheurs de pêche aux explosifs. Son décès a été signalé à l'échelle nationale, et elle fut enterrée avec les honneurs maories à côté de la mairie.
La vlle d'Opononi est devenu célèbre dans toute la Nouvelle-Zélande en 1955 et 1956 en raison des exploits de ce grand dauphin (surnommé  «OPO» ).
Embouchure du port d' Hokianga, la mer de Tasmanie vers la gauche, Hokianga Harbour vers la droite
Les dunes de sable géantes en face d'Opinoni
P1020390
A quelques km nous traversons la forêt Waipoua l'on trouve les derniers grands arbres Kauri, fougères arborescentes et de nombreuses espèces d'arbres.
La forêt de Waipoua est unique en Nouvelle-Zélande, cette zone est un véritable sanctuaire végétal et animal. Forêt primordiale contenant les plus vieux arbres de l’ile, elle a failli disparaitre malgré une volonté citoyenne de la préserver, et ce depuis les années 40.
Les fougères arborescentes poussent généralement dans les régions tropicales et subtropicales et dans les forêts humides des régions froides et tempérées en Australie, Nouvelle-Zélande, Malaisie, dans l'île Lord Howe et d'autres îles des environs, dans les îles de l'Océan Indien (notamment la Réunion et Maurice où on les appelle en Créole "Fanjan")
Les fougères arborescentes ne forment pas de tissu ligneux dans leur tronc lorsque celui-ci croît. Le tronc est simplement soutenu par la masse fibreuse des racines qui poussent tout le long du tronc.
les sentiers de randonnée, bien balisés,  offrent un accès facile aux attractions les plus spectaculaires de Waipoua Forest, y compris Tane Mahuta, Te Matua Ngahere et les kauris Yakas.
Tane Mahuta est un Kauri géant de la forêt de Waipoua, dans la région du Northland.

Le nom de l'arbre signifie en maori « Seigneur de la Forêt » et est également le nom d'un dieu maori. Tane Mahuta est le kauri le plus massif connu. Sa hauteur est de 51,2 mètres et il a une circonférence de 13,8 mètres. Aucune mesure n'ayant été réalisée, son âge est estimé entre 1 250 et 2 500 ans. Le volume du tronc atteint 244,5 m 3 et sa hauteur est de 17,68 mètres.
 En 1952, un espace de 80 km² devient réserve forestière inviolable pour tous les temps. Pourtant à la fin des années 60, le gouvernement peu scrupuleux lance des coupes claires dans la forêt, et 1/5 de la forêt est abattu jusqu’en 1972. Devenu site touristique majeur, cette forêt abrite plusieurs kaoris millénaires, dont les deux ancêtres vénérables.
Cette forêt abrite Tane Mahuta, le plus grand arbre kauri du pays, qui est agé d'environ 1200 ans et toujours en pleine croissance. Près de 18 mètres du pied à la première branche et 4,4 mètres de diamètre, Tane Mahuta est appelé à juste titre «Le Seigneur de la Forêt».
Les 2/3 des kauris adultes encore sur pied dans le Northland sont dans cette forêt, après l'abattage de 96% d'entre eux entre le 19è et 20è siècle.
Waipoua Forest
Un autre arbre important dans Waipoua Forest c'est le Te Matua Ngahere - «Père de la Forêt» - qui est estimé à 2000 ans.
Ce serait l'un des plus vieux arbres au monde après les séquoias de la côte Ouest des Etats Unis.
Imaginez la taille de ce Kauri avec les personnes situées à son pied
Les kauris sont de grands résineux de l’hémisphère Sud (Nouvelle-Zélande, Fidji), plusieurs individus ont été introduits en Polynésie Française (où ils sont nommés kaoris) sans qu’aucune fructification n’ait jamais pu être observée.
Waipoua Forest
Waipoua Forest
Waipoua Forest
Les "Four Sisters", quatres Kauri regroupés.
Les arbres morts sont laissés en place laissant apparaître de nombreux troncs secs. Cette forêt abrite un écosystème exceptionnel, et pour ne pas amener de maladie aux kauris on doit se laver les chaussures à l'entrée et à la sortie de la randonnée en forêt.
Suite du voyage NZ06:
http://www.a-trip.com/tracks/view/119125

Tout notre voyage sur:
http://yethidom.pagesperso-orange.fr/NotreVoyage.htm
NZ05 Ahiara - Kai Iwi Lakes
yethidom
Author: yethidom (ID: 8016)
Posted: 2012-11-01 11:20 GMT+00:00
Mileage: 421.15 km
(0 ratings)
Tags: Travel, Photography, Landscape, People, Animals, Voyage 2012
Views: 505
Share
Embed this trip
Click here to load all photos (48)

40 jours et 8500 Km en Nouvelle Zélande

NZ05
Cinquième jour Ahiara - Kai Iwi Lakes, 421 Km.
Cap Reinga
Nous quittons Ahipara avant 7h30 pour être éviter l’afflux des touristes, 110 Km de route agréable.
Arrivée vers 9h au Cap Reinga, grand parking, toilettes publiques impeccables comme dans toute la Nouvelle Zélande.
L’aménagement du site est récent.
Cap Reinga
Le cap Reinga (en maori Te Rerenga Wairua), est la pointe nord-ouest de la péninsule Aupouri.
Depuis janvier 2007 le cap Reinga est sur une liste de lieux éligibles au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Cap Reinga
Le cap est déjà une importante attraction touristique, avec plus de 120 000 visiteurs par an et environ 1 300 voitures arrivant par jour en été. Le nombre de visiteurs augmente de 5 % par an;
Cap Reinga
Le cap Reinga est généralement considéré une référence pour séparer la mer de Tasman à l'ouest et l'océan Pacifique à l'est. Depuis le phare il est possible de voir le courant de marée.
Cap Reinga
Les Maori appellent ce lieu le lieu de rencontre de « Te Moana-a-Rehua » (« la mer de Rehua ») avec « Te Tai-o-Whitirea » (« la mer de Whitirea »), Rehua et Whitirea étant homme et femme, respectivement.

Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Le phare du cap Reinga, construit en 1941 et utilisé pour la première fois le 1er mai de cette année-là, a remplacé le phare de l'île Motuopao, construit en 1879.
Cap Reinga
En 1987 le phare du cap Reinga fut entièrement automatisé. La lumière de 1 000 watts fut remplacée avec une balise clignotante de 50 watts.
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
Cap Reinga
P1020346
P1020347
P1020349
P1020352
Hokianga
Traversée en ferry à Hokianga, l'Hokianga est une zone entourant le port de Hokianga, également connu sous le nom de rivière Hokianga, un estuaire dans une longue vallée.
Hokianga
La zone autour du port est divisé en trois par l'estuaire. Au sud se trouvent les colonies de Waimamaku, Omapere, Opononi, Pakanae, Koutu, Whirinaki, Rawene, Waima, et Taheke; vers le nord Broadwood, Pawarenga, Panguru, Mitimiti, et le point Rangi, et au sommet du port en amont des détroits Horeke, Kohukohu et Mangamuka.
Hokianga
Situé sur le port de Hokianga / rivière, Rawene est ancré à la fois dans l'histoire européenne avant les Maoris et les débuts de l'histoire en Nouvelle-Zélande.
Opononi
Opo était un dauphin sauvage qui a commencé à suivre les bateaux de pêche autour d'Opononi au début de 1955 après que sa mère aie été tué.
Le dauphin est devenu une célébrité locale, mais la nouvelle se répandit rapidement, et les visiteurs de tout le pays venaient la regarder. Le 8 Mars 1956 la protection officielle d'Opo a été demandé et promulguée par les habitants, mais le 9 Mars, elle a été retrouvée morte dans une crevasse de rocher à Koutu Point. On soupçonne qu'elle a été tuée accidentellement par des pêcheurs de pêche aux explosifs. Son décès a été signalé à l'échelle nationale, et elle fut enterrée avec les honneurs maories à côté de la mairie.
Opononi
La vlle d'Opononi est devenu célèbre dans toute la Nouvelle-Zélande en 1955 et 1956 en raison des exploits de ce grand dauphin (surnommé «OPO» ).
Hokianga
Embouchure du port d' Hokianga, la mer de Tasmanie vers la gauche, Hokianga Harbour vers la droite
Opinoni
Les dunes de sable géantes en face d'Opinoni
P1020390
Waipoua Forest
A quelques km nous traversons la forêt Waipoua l'on trouve les derniers grands arbres Kauri, fougères arborescentes et de nombreuses espèces d'arbres.
La forêt de Waipoua est unique en Nouvelle-Zélande, cette zone est un véritable sanctuaire végétal et animal. Forêt primordiale contenant les plus vieux arbres de l’ile, elle a failli disparaitre malgré une volonté citoyenne de la préserver, et ce depuis les années 40.
Waipoua Forest
Les fougères arborescentes poussent généralement dans les régions tropicales et subtropicales et dans les forêts humides des régions froides et tempérées en Australie, Nouvelle-Zélande, Malaisie, dans l'île Lord Howe et d'autres îles des environs, dans les îles de l'Océan Indien (notamment la Réunion et Maurice où on les appelle en Créole "Fanjan")
Waipoua Forest
Les fougères arborescentes ne forment pas de tissu ligneux dans leur tronc lorsque celui-ci croît. Le tronc est simplement soutenu par la masse fibreuse des racines qui poussent tout le long du tronc.
Waipoua Forest
les sentiers de randonnée, bien balisés, offrent un accès facile aux attractions les plus spectaculaires de Waipoua Forest, y compris Tane Mahuta, Te Matua Ngahere et les kauris Yakas.
Waipoua Forest
Tane Mahuta est un Kauri géant de la forêt de Waipoua, dans la région du Northland.

Le nom de l'arbre signifie en maori « Seigneur de la Forêt » et est également le nom d'un dieu maori. Tane Mahuta est le kauri le plus massif connu. Sa hauteur est de 51,2 mètres et il a une circonférence de 13,8 mètres. Aucune mesure n'ayant été réalisée, son âge est estimé entre 1 250 et 2 500 ans. Le volume du tronc atteint 244,5 m 3 et sa hauteur est de 17,68 mètres.
Waipoua Forest
 En 1952, un espace de 80 km² devient réserve forestière inviolable pour tous les temps. Pourtant à la fin des années 60, le gouvernement peu scrupuleux lance des coupes claires dans la forêt, et 1/5 de la forêt est abattu jusqu’en 1972. Devenu site touristique majeur, cette forêt abrite plusieurs kaoris millénaires, dont les deux ancêtres vénérables.
Waipoua Forest
Cette forêt abrite Tane Mahuta, le plus grand arbre kauri du pays, qui est agé d'environ 1200 ans et toujours en pleine croissance. Près de 18 mètres du pied à la première branche et 4,4 mètres de diamètre, Tane Mahuta est appelé à juste titre «Le Seigneur de la Forêt».
Waipoua Forest
Les 2/3 des kauris adultes encore sur pied dans le Northland sont dans cette forêt, après l'abattage de 96% d'entre eux entre le 19è et 20è siècle.
Waipoua Forest
Waipoua Forest
Un autre arbre important dans Waipoua Forest c'est le Te Matua Ngahere - «Père de la Forêt» - qui est estimé à 2000 ans.
Waipoua Forest
Ce serait l'un des plus vieux arbres au monde après les séquoias de la côte Ouest des Etats Unis.

Waipoua Forest
Imaginez la taille de ce Kauri avec les personnes situées à son pied
Waipoua Forest
Les kauris sont de grands résineux de l’hémisphère Sud (Nouvelle-Zélande, Fidji), plusieurs individus ont été introduits en Polynésie Française (où ils sont nommés kaoris) sans qu’aucune fructification n’ait jamais pu être observée.
Waipoua Forest
Waipoua Forest
Waipoua Forest
Waipoua Forest
Les "Four Sisters", quatres Kauri regroupés.
Waipoua Forest
Les arbres morts sont laissés en place laissant apparaître de nombreux troncs secs. Cette forêt abrite un écosystème exceptionnel, et pour ne pas amener de maladie aux kauris on doit se laver les chaussures à l'entrée et à la sortie de la randonnée en forêt.
Waipoua Forest
Suite du voyage NZ06:
http://www.a-trip.com/tracks/view/119125

Tout notre voyage sur:
http://yethidom.pagesperso-orange.fr/NotreVoyage.htm
Post to:
FacebookMySpaceDiggDelicious
StumbleUponGoogle BookmarksYahoo! Bookmarks
FunPHEMiDEMi

Comments

Loading...

Leave your comment

Name:
Email: (Optional)
URL: (Optional)
Message:
You can use some HTML tags, such as <b>, <i>, <u>, <s>
Verification:


Regenerate
 
©2017 Mobile Action Technology, Inc.